Retour page d'accueil

Retour sommaire communiqués

Une plaque commémorative
dans l'ex-camp de Natzweiler-Struthof ?


Fin avril 2002, Pierre Seel était revenu dans l'ex-camp de concentration de Natzweiler-Struthof, lieux de triste mémoire pour lui, où il a perdu son ami, dévoré par les chiens SS en 1941.
Lors de sa visite, il avait remarqué qu'un Mur du Souvenir situé au pied de la Fosse aux Cendres, comportait des plaques marquant l'hommage rendu à
différentes catégories et nationalités de déportés. Il s'était alors exprimé sur le fait qu'il manquait une catégorie de victimes, les homosexuels.

En hommage à notre "Témoin de l'Histoire", l'association Les "Oublié(e)s" de la Mémoire a adressé une demande d'apposition d'une plaque commémorative en réparation de cet oubli, le 26 octobre 2006 à la Direction interdépartementale des anciens combattants et victimes de guerre de Strasbourg, à la Direction de la Mémoire et du Patrimoine du Ministère de la Défense et en mains propres au Ministre de la Défense, Madame Michèle Alliot-Marie, le 11 novembre 2006 (photo ci-contre : Vœux 2007).


Nous avons formulé le souhait que cette plaque de granit ou de marbre rose porte l'inscription, en lettres noires :
"En mémoire des victimes de la barbarie nazie, en raison de leur homosexualité, déportées et internées dans les camps de Struthof et de Schirmeck"
(voir ci-contre : plaque fictive)

Nous avons reçu une réponse du Ministère de la Défense nous informant que notre dossier a bien été enregistré et en cours d'instruction.

La décision sera prise en effet par la Commission Exécutive du Struthof, courant juin 2007. Créée dans les années 50, cette commission rassemble des anciens déportés et internés du camp et présidée par des personnalités du devoir de mémoire.

Nous espérons que notre dossier sera soutenu et qu'après plus de 60 ans, cet oubli sera enfin réparé.


Les "Oublié(e)s" de la Mémoire ©
dernière mise à jour : 16 février 2007