Retour page d'accueil

Retour sommaire reportages

 

 

 

Reportage

Notre association intervient à Buchenwald

Jean-Luc Schwab, dans sa double qualité de Secrétaire général de l'association et de biographe de Rudolf Brazda, avait été sollicité dès l'an dernier pour intervenir lors de la cérémonie annuelle d'hommage aux déportés pour homosexualité à l'ancien camp de concentration de Buchenwald, devant la stèle commémorant les Triangles roses.

Il accompagnait ce jour-là Rudolf Brazda, invité d'honneur, et a eu le privilège de prononcer le discours principal, après celui de Stefan Wolf, Maire de Weimar, qui a souligné l'engagement pris par sa ville dans la lutte contre l'oubli de la Déportation.

L'assistance se composait d'une centaine de personnes, dont une délégation de membres de notre association (voir le reportage). Le land de Thuringe était représenté par MM. Machnig et Staschewski, respectivement ministre et secrétaire d'état à l'économie ; le Mémorial de Buchenwald par M. Gaede, son directeur pédagogique.

 

 

 

Le cortège des participants se dirige vers l'entrée de l'ancien camp de concentration - DR Jean-Luc Schwab

 

 

 

Dans son discours prononcé en allemand (pour version traduite, cliquez ici) , Jean-Luc Schwab a retracé la vie de Rudolf, rappelé que la reconnaissance de la déportation pour motif d'homosexualité avait progressé en Allemagne mais aussi en France, avec l'inauguration prochaine d'une plaque commémorative sur le site du Struthof. Enfin, il a rappelé que le devoir de mémoire ne se bornait pas simplement à honorer les morts, mais qu'il impliquait pour tout un chacun un devoir de vigilance contre les discriminations et les exclusions au quotidien.

 

Discours de Jean-Luc Schwab - DR Gilles Weiszrock

 

 

 

2010 est à bien des égards une année marquante dans la reconnaissance de la déportation pour homosexualité. Nous constatons avec plaisir, et non sans une certaine fierté, que le travail de notre association commence à bénéficier d'une reconnaissance au-delà des frontières hexagonales. Être convié-e-s à intervenir officiellement dans un site qui fut le théâtre de la déportation aura été pour nous à la fois un honneur et un acte chargé d'émotion.

 

Rudolf Brazda passant la grille du camp après la cérémonie - DR Jean-Luc Schwab

 

 

 

 

 

 

 ________________

 

 

Depuis 2006, il existe sur le site de l'ancien camp de concentration de Buchenwald une stèle du souvenir honorant la mémoire des quelque 650 porteurs du Triangle rose qui furent internés dans ce lieu. Cette stèle est située à l'emplacement de l'ancien baraquement N°45, à côté de celles rendant hommage aux Témoins de Jéhovah et aux objecteurs de conscience allemands, non loin du musée et de l'ancien bâtiment de désinfection.

Chaque année, dans le cadre des manifestations autour des gay prides dans le land de Thuringe, une cérémonie rendant hommage aux déportés pour homosexualité à Buchenwald est organisée par la Aids-Hilfe de Weimar - l'équivalent d'une délégation locale de l'association Aides en France.

 

La stèle honorant les Triangles roses entourée de gerbes - DR Gilles Weiszrock

 

 

Article du 26 juillet 2010 dans le journal Thüringische Landeszeitung de Weimar [à télécharger]

 


Les "Oublié(e)s" de la Mémoire © - dernière mise à jour : 17 septembre 2010